lien Aux jardin aujourd'hui on révise le matériel et on termine les gros travaux.

TECHNIQUE

Desherbage

Nous traiterons pour cette partie toutes les techniques de désherbage qu'elles soient manuelles, mécaniques, chimiques ou naturelles.

Le desherbage consiste à se débarasser des plantes dites advantives (mauvaises herbes) qui ne sont pas désirées dans un espace définit tel que massif, gazon, espace naturel, allée et tout autre types de surfaces.

Le désherbage manuel.

C'est l'ensemble des techniques qui sollicitent directement l'intervention de l'humain seul ou avec l'aide d'outils rudimentaires tel que binettes, griffette, griffe, bâche...

Un désherbage pratiqué avec les mains permettra d'enlever une plante avec sont système racinaire ce qui donnera un désherbage propre et efficace.
Aprés un désherbage manuel, passer un coup de griffette permet d'attenuer la repousse des advantives.


Le désherbage avec la binette est plutot réserver sur des surfaces de taille moyenne et de préférence sans végétation (allée gravillionnée...).
Un passage avec un râteau à terre ou balai à gazon après le binage permettra de retrouver une surface homogène.

Les méthodes de désherbage manuel sont fatiguantes, demandent beaucoup de temps mais font parties des plus respectueuses de l'environnement et des plus efficaces dans certains cas.

L'utilisation de bache pour recouvrir de grandes zones à désherber réduit considérablement la pénibilité d'un désherbage manuel mais la durée avant le résultat final est beaucoup plus longue.
Les paillis quant à eux combinent comme avantages une repousse plus lente des advantives, un sol plus riche en activité biologique, un amendement naturel et une diminution de l'évaporation de l'eau contenue dans le sol.

Le désherbage mécanique.

Il demande l'intervention de systèmes ayant besoin dans la plupart des cas d'énergie fossile, il ne respecte donc pas l'environnement.


Le désherbage au gaz permet de brûler comme un chalumau la partie aérienne des plantes, cela n'empêche en aucun cas la repousse.
Cette methode reste quand même la plus efficace pour detruire des plantes récalcitrante comme le lierre.

Toutes les autres techniques tel que mousse de coco, eau chaude... ne respectent pas elles aussi l'environnement tant qu'elles utiliseront des énergies fossiles et non renouvelables.

Toutefois pour des particuliers, l'utilisation de l'eau de cuisson pour désherber une terrasse ou une allée alliera recyclage de l'eau et désherbage écologique si on ne prend pas en compte la déstruction partielle de la micro-flore et micro-faune du sol due à une température trop élevée.

Dans tous les cas tant que les racines des plantes advantives ne sont pas touchées il faut s'attendre à une repousse rapide des plantes traitées.

Le désherbage chimique.

Aujourd'hui proscrit et désavoués par nombre de professionnels ces techniques qui font appels à des produits phytosanitaires ne respectent pas l'environnement et personne à ce jour ne peut dire l'ensemble des effets negatifs sur les humains et leur environnement.
L'utilisation de produits phytosanitaires est une opération délicate et risquée,.
Il est impératif de suivre de règles de sécurité élémentaire comme le port d'une combinaison de traitement, des bottes, des gants, un masque à cartouche et dans certains cas des lunettes.
Ces équipements de protection individuelle sont à porter dès le début de la préparation du traitement jusqu'à la fin du nettoyage du materiel.
Il faudra aussi s'assurer que personne ne se trouve à proximité ou dans la zone de traitement et après, pendant un laps de temps variant de 1 heure à plusieur jours.

Dans certains cas leur utilisation s'avère pratique et rapide voici donc les differents traitements possibles:
-Les désherbants total:Toutes les advantives non ligneuses sur la surface traitée seront touchées.
Ces produits sont dans la plupart des cas systhemiques, c'est à dire qui entrent dans le système vasculaire des plantes traitées pour les détruire jusqu'à la racine.
-Les débrousaillants:Plus redoutables que les désherbants total ils touchent les advantives semi-ligneuses comme les ronces.
-Les désherbants sélectifs: Permettent de détruire une catégorie de plantes sur une surface donnée sans toucher les autres végétaux.
-Les anti-germinatifs: Inhibent la germination des advantives ce qui permet de limiter la fréquence des traitements.

Le désherbage naturelle.

Que dire à part de laisser faire la nature.
Bien sur il ne peut se substituer à un désherbage manuel dans certains cas.

C'est avant tout d'accepter que certaines parties restent ennherber une bonne partie de l'année avant de labourer avec une charue et des boeux pour respecter totalement l'environnement.

C'est aussi de laisser pousser les advantives le long des murs, cuvettes d'arbre, trottoirs comme le font certaines villes.


Laisser des parties suavages n'apportent que des avantages comme d'abriter et d'offrir un lieu propice à la reprodution d'insectes et petits animaux.

Utilisez nos amis les bêtes pour déffricher et réguler de grandes zones closes.
L'utilisation de troupeaux de chèvres sur de grands espaces à défricher ou à maintenir en état acceptable à plus que fait ces preuves même dans des sites à forte urbanisation.

Pour finir.

Le problème pour le désherbage n'est pas technique mais plutot psychique.
Une zone où la nature reprend ses droits n'est pas sale elle est vivante.
Laissez faire la nature vous en obtienderez que des avantages.
Vous êtes ici
img
Create and secure by VirtualFog

Glider.