lien Aux jardin aujourd'hui on révise le matériel et on termine les gros travaux.

TECHNIQUE

La conception de massif.

1-Les différents massifs.

Un massif est par définition un regroupement harmonieux de végétaux qui ont pour intéret de masquer une vue ou d'apporter une ambiance particulière.

Pour simplifier, on retrouve deux grandes catégories: les massifs d'arbustes composés majoritairement d'arbustes et les massifs dits fleuris qui contiennent une grande quantité de plantes vivaces, annuelles, bisanuelles, bulbeuses ou bien encore de graminées...Mais rien ne vous empéche de mélanger tous les végétaux que vous désirez.

image
Ci-dessus un massif de plantes annuelles.

image
Ci-dessus un massif de plantes annuelles et vivaces.

image
Ci-dessus un massif de plantes bisannuelles ,tulipes et narcisses.

image
Ci-dessus un massif d'arbustes et de graminées en hivers.

image
Ci-dessus un massif d'arbustes.

Vous l'aurez bien compris, tout dépend des goûts, des envies et des besoins de chacun.
Mais avant toute chose, il faudra analyser les envies, les besoins et les possibilités du projet à réaliser. Déterminer si vous désirez du minéral ou tout autre décor dans votre massif. Enfin il faudra savoir si oui ou non vous ôptez pour une solution d'arrosage intégré.

2-Les massifs fleuris.

Ils sont donc composés en majorité de plantes vivaces, annuelles, bisanuelles, bulbeuses ou bien encore de graminées même si ces dernières peuvent offrir un spectacle à elles seules sans autres plantes.
L'élaboration d'un massif fleuris demande plusieurs étapes indispensables pour la bonne réalisation du projet.

2.1-La conception.

C'est ici que tout commence dans la tête et sur le papier si nécessaire.
Tout d'abord, il faudra déterminer pourquoi et commment vous vouler un massif fleuri.

2.1.1-Pourquoi?
Est-ce simplement pour éguayer une partie de votre jardin, pour s'inscrire dans la continuité de votre projet artistique, pour attirer l'oeil qui se détournera de vue moins agréable ou bien encore pour masquer cette dernière.

2.1.2-Comment
Sera t'il composé de plantes faciles à l'entretien, de plantes aux exigences complètement opposées, de plantes spectaculaires, de volume uniforme, aux périodes de floraison différentes.

2.1.3-Sur le papier
On y est, il est temps de poser nos idées sur le papier. Commencer dans un premier temps à lister d'un côté les plantes que vous désirez absolument voir dans votre massif pour leur intérêt esthétique ou botanique qu'il sera d'ailleurs intéressant de ne pas planter en groupe mais en isolé parmi les autres plantes. Et de l'autre une liste plus grande de plantes susceptibles de combler les espaces entre les autres plantes de la première liste en les harmonisant.
image
Ci-dessus une ébauche de massif avec les plantes isolées de la premiére liste en bleu et celle de la seconde liste en rose.

Il est temps aussi de déterminer si vous voulez un massif fleuri en regroupant les plantes en zone ou dans un mélange sur tout le massif. image
Ci-dessus une ébauche de massif avec une methode de plantation en zones.

image
Ci-dessus une ébauche de massif avec une methode de plantation en mélange.

Il est cepandant préférable d'un point de vue esthétique que vous plantiez en zones ou en mélange, de laisser les plantes de la première liste en isolé ou par groupe de trois.Les plantes de la seconde liste permettront d'accentuer l'effet des plantes de la première liste.

Bien sur le choix des plantes sera évidemment assujetti aux conditons climatiques dans la région oû il sera implanté.
En ce qui concerne le terrain, si vous ne désirez pas vous adapter, vous avez le choix de changer le substrat. Il est d'ailleurs conseillé d'amender les terrains avant une plantation.

2.2-La préparation.

Aussi importante que la conception c'est ici que la pérenité et les capacités d'évolution du massif se jouent.
Commencer par tracer au sol le contour de votre massif. Si vous avez prévu de changer le subtrat, décaisser le massif et avant de reboucher si vous avez optez pour un arrosage intégré mettez le en place avant de reboucher avec le nouveau substrat cela vous évitera de recreuser le massif.

image
Ci-dessus une tête d'arrosage intégrée. Contrairement aux tuyéres destinées à l'arrosage de petites parcelles engazonnées, celle-ci sont spécialement conçues pour l'arrosage de massifs floraux sans les détériorer.

Découpez aussi les contours du massif à la bêche, cela le rendra plus esthétique. On appelle cela une découpe.
Si vous n'avez pas décidé de changer le subtrat, il est temps d'amender votre terrain puis de le retourner par un béchage ou un passage de motobineur.
Au final il ne vous reste plus qu'à niveler avec une griffe le terrain en réglant les différents niveaux si vous en avez prévu.

2.3-La plantation.

En partant de l'idée d'un massif composé de plantes remarquables plantées à l'unité dans une base en mélange. Placer vos plantes remarquables, puis complèter entre elles avec le mélange et planter les plantes en partant du fond jusqu aux bords.
Si vous ajouter des bulbes, plantez les en même temps.
Dans le cas d'une plantation en zones, placer une zone puis la planter, puis passer à la seconde et ainsi de suite toujours en partant du fond vers le bord du massif.
Pensez à décompacter le terrain que vous tasser au fur et a mesure de l'avancement de votre projet avec une griffe.
A présent vous pouvez ajouter un mulch qui limitera l'évaporation et enrichira le sol au fil des années.

image
Ci-dessus un massif recouvert de cosse de féves de cacao.

image
Ci-dessus un massif recouvert de pouzzolane utile pour les plantes supportant mal l'humidité.

Une fois le massif planté, n'oubliez pas d'arroser pour tasser le terrain et mettre en contact les racines avec le substrat en chassant les éventuels poches d'aire.

3-Les massifs arbustifs.

Comme son nom l'indique, un massif arbustif est en majorité composé d'arbustes.
Il faudra, comme toute autre massif, passer par certaines étapes pour en assurer la réussite.

3.1-La conception.

Même principe que pour un massif fleuri, faite appel à votre imagination et à votre créativité.

3.1.1-Pourquoi?
Si c'est pour masquer une vue, la tâche sera d'autant plus facile avec des arbustes et de surcroît persistants. L'oeil pourra être aussi facilement détourné avec les floraisons spectaculaires qui sont le plus souvent la panache de caduc.

3.1.2-Comment
Ici aussi, il vous faudra vous poser les questions relative à l'entretien, les époques de floraison, le substrat requis, le volume du massif et bien sûr les différentes périodes de floraisons. Sur ce dernier point veillez à vous assurer une floraison aux périodes où vous profitez du massif et non aux périodes où personne ne peut en profiter à moins que les fruits ou bois soient attrayant.

3.1.3-Sur le papier
Toujours le même principe. Mettez vos idées sur le papier, cela permet dans bien des cas de faire évoluer ou de corriger des inconhérences dans votre projet.
Déterminer si vous planterez en grande tâche plus appropriée pour de très grandes surfaces vue en mouvement telle que les talus d'autoroute. En petite tâche de cinq sujets maximum pour des fonds de jardin. Ou bien alors en mixant 3 à 10 espèces d'arbustes pour créer un massif globalement uniforme. N'hésitez pas à jouer avec les volumes. Pensez aux floraisons, aux feuillages, aux bois décoratifs, aux fruits décoratifs mais aussi aux senteurs ou bien aux bruits provoqués par bois et feuillages agiter par le vent ou la pluie.
image
Ci-dessus les fruits décoratifs et comestibles de l'arbousier.

Pensez à incorporer des persistants dans votre composition si vous désirez masquer une vue disgracieuse toute l'année.
Prenez également en considération les éxigences climatiques et le terrain requis pour les végétaux choisis. Des végétaux adaptés à votre région demanderont moins d'attention et seron mieux s'épanouir.

3.2-La préparation.

Il est, là aussi, préférable de tracer le massif, changer la terre si vous l'avez prévu et d'installer l'arrosage integré par la même occasion si vous avez opté pour cette solution.
Si vous ne changez pas le subtrat, retournez le terrain et appliquer un amendement si nécessaire.

3.3-La plantation.

Peu importe votre style de plantation, il est recommander de placer tous vos arbustes dans votre massif en enlevant les liens qui attachent les branches pendant le transport et d'orienter les faces de façon esthétique et harmonieuse dans le massif.
Plantez ensuite chaque arbuste en commencant du fond du massif vers l'extérieur. Pensez à retirer les pots ou les tontines et de bien tasser avec le pied.
Faites des cuvettes si vous le désirez et arrossez copieusement pour tasser le sol.
Vous pouvez tailler les arbustes qui vous semblent étiolés pour les ramifier ou qui ont des branches mal orientées.
L'ajout d'un mulch est aussi conseillé cela limitera l'apparition de plantes advantives, limitera les arrosages et augmentera l'activité biologique du sol ce qui aura pour effet un apport nutritif constant aux végétaux. Et oui la nature est bien faite.

image
Ci-dessus un mulch composé d'algues et de fibres végétales qui mettra plusieurs années avant de se décomposer totalement.

image
Ci-dessus du bois raméal fragmenté (BRF) qui se décompose en une à deux années mais qui apporte un fort enrichissement du sol et une augmentation de l'activité organique.

image
Ci-dessus un paillage constitué de morceaux de bois assez grossiers assurant une dégradation plus étalée dans le temps.


Vous êtes ici
img
Create and secure by VirtualFog

Glider.