lien Aux jardin aujourd'hui on révise le matériel et on termine les gros travaux.

BOTANIQUE

Les graines.

Les graines sont le résultat de la fécondation d'ovules chez les spermaphytes.
Elles entrent activement dans le processus de propagation des végétaux vu leur fort potentiel de dissémination essentiellement dû aux fruits qui les supportent.

La graine est aussi un moyen de conservation de l'embryon qui germera une fois toutes les conditions propices à la croissance du végétal rassemblées.
L'embryon peut ainsi être conservé et protégé des attaques extérieures durant plusieurs années.

Une graine est composée des téguments qui est l'enveloppe qui protége les tissus de réserve nutritive plus ou moins importante selon les graines et d'un embryon.
Un autre organe entre dans la composition des graines, c'est le cotyledon.
Les cotylédons sont les premières feuilles indispensable au développement du végétal, ils peuvent aussi être dans certains cas des organes de réserves.
Une graine constituée d'un seul cotylédon prendra l'appelation de monocotylédone tandis qu'une graine formée de deux cotylédons se nommera dicotylédone.

Les différentes graines.

On distingue trois catégories de graines déterminées par leurs méthodes de stockage de réserve nutritive.

Graines à albumen.

image
Les réserves sont accumulées dans l'albumen ce qui permet d'avoir suffisament de réserve pour une autonomie de la plante jusqu'à l'apparition des premières feuilles où la photosynthèse prendra le relais.
Ces graines étant extrémement riches en éléments nutritifs, elles se retrouvent très convoitées par le règne animal.

Graines exalbuminées.

image
Dépourvue d'albumen, c'est dans les cotylédons qui sont les premières feuilles de la plantule, que se retrouvent stockées les réserves de la graine.
Egalement riche en éléments nutritifs, elle se retrouve aussi convoitée par le règne animal que les graines à albumen.

Graines à périsperme.

image
Cette graine ne voit ses réserves que peu développées, elle doit donc assurer ses besoins nutritifs d'une autre façon.
Ce sont ici les cotylédons qui sont capables d'être fonctionnels dès leurs sorties qui donnent au végétal une autonomie précoce en fournissant la photosynthèse.
En cas de problème lors de la germination ou du développement de la plantule, le jeune plan dépourvue de réserve périra.


Dormance.

La dormance des graines est le moyen d'inhiber le processus de germination en attendant les conditions propices au dévelopement de la plante.
Une graine peut rester en dormance sur une période comprise entre quelques jours et plusieurs années.
C'est la qualité des organes de réserve et de protection qui détermineront sa durée de conservation.
On distingue plusieurs types de dormances:

Dormance physique.

image
Ensemble des dormances qui font appel à des caracteristiques physiques et mécaniques du végétal.
Ici ce sont directement les organes de la plante tel que le tégument ou le péricarpe qui font obstacles à la germination.
L'enveloppe restera imperméable au gaz et à l'eau tant que les conditions requises ne seront pas réunis.
Les téguments ou le péricarpe peuvent aussi par exemple opposer une résistance mécanique à la croissance de l'embryon en résistant à la poussée de la plantule.

Dormance physiologique.

image
Ensemble des dormances qui font appel à des acteurs chimiques et physiologiques du végétal.
Certains organes de la plante tel que le tégument ou le péricarpe contiennent des substances inhibitrices empêchant la germination.

Dormance morphologique.

image
Ensemble des dormances qui font appel au développement même des organes de la graine.
Ce sont directement les organes de la graine qui se trouvent incomplets ou modifiés pour réduire la vitesse de germination ou la suspendre.

Dormance combinées.

C'est tout simplement une combinaison des dormances énumérées ci-dessus.


Germination.

Une fois les conditions requises pour la levée de la période de dormance de la graine (humidité,air,chaleur,temps) un autre processus prend le relais.
Ce processus se nomme la germination.
C'est à ce moment que l'embryon se transforme en plantule qui grâce aux réserves contenues dans la graine se développe jusqu'à subvenire de lui-même à ses besoins vitaux.

Germination épigée.

image
On parle de germination épigée losque la graine se retrouve poussée par la plantule hors du sol pour se retrouver à l'aire libre.
C'est l'hypocotyle qui reçoit une vitesse de croissance plus élevée que les autres organes de la plantule qui est à l'origine de ce phénomène.

Germination hypogée.

image
Contrairement à une germination épigée la germination hypogée voit la graine rester dans le sol.
Les parties superieures au-dessus des cotylédons de la plantule sont plus poussives et laissent donc la graine dans le sol.
Vous êtes ici
img
Create and secure by VirtualFog

Glider.